Accueil myOrientation

Me connaître - Etape 1: J'identifie mes intérêts, points forts et attentes professionnelles

Professions et formations - Etape 2: J’explore le monde des professions et des formations

Qualités requises et conditions d'admission - Etape 3: Je compare mes points forts avec les qualités requises et les conditions d'admission des métiers

Stages - Etape 4: J’explore en détail les métiers qui m’intéressent le plus

Projet professionnel - Etape 5: J’évalue mes résultats et me décide pour une profession ou une formation

Apprentissage - école - Etape 6: Recherche d'une place d'apprentissage et / ou inscription à une école

Préparation - Etape 7: Je me prépare à ma formation en entreprise ou en école

Dossier de travail - Tes résultats

Veuillez patienter...

Préparation de votre dossier myOrientation.

Déconnecté

Votre session de travail est expirée. Vous allez être redirigé sur la page d'accueil. Veuillez vous connecter à nouveau pour continuer votre session de travail.

Travaux de maintenance: En raison des travaux de maintenance sur les serveurs d’orientation.ch, il faut s'attendre à des interruptions le mercredi 14 novembre entre 18h00 et 21h00.

Biologie

La biologie est la science des êtres vivants et des phénomènes qui les caractérisent. L’interdisciplinarité est typique de ce domaine d’études.

Spécialité

Biologie
Biologie

En biologie, on s’intéresse au fonctionnement des organismes et à leurs interactions entre eux. Les chercheurs observent les mécanismes sous-jacents aux différentes formes de vie, et étudient aussi bien la plus simple cellule bactérienne que l’être humain. La recherche sur le vivant et ses lois, de même que sur l’origine, le développement, les propriétés et la diversité des formes de vie constituent le cœur de cette science. Les progrès scientifiques dans le domaine de la biologie sont énormes. Le développement des connaissances de ces dernières décennies a fait apparaître des domaines spécialisés tels que la biologie moléculaire, la génétique, la neurobiologie, la biologie du comportement ou l’écologie. Les problématiques complexes abordées par la biologie et les nouvelles possibilités d’applications des résultats de la recherche rattachent cette science à des branches comme la chimie, la biochimie, la physique, les sciences du vivant, les sciences environnementales, les mathématiques et l’informatique.

Biologie

Biologie

Etudes

Les bases théoriques en sciences naturelles (physique, chimie, mathématiques et informatique) sont acquises durant le cursus de bachelor. Les étudiants peuvent appliquer rapidement les connaissances théoriques dans le cadre de stages et de travaux. Les cours obligatoires englobent un large spectre allant de la zoologie, de la botanique et de l’écologie à la biologie structurelle, la biologie du développement, la biologie cellulaire et la microbiologie. Toutes ces matières ne peuvent pas être étudiées de manière approfondie. Il s’agit plus de comprendre les concepts fondamentaux des différents domaines à l’aide d’exemples.

Le cursus de master est centré sur les activités de recherche: tout en suivant quelques cours obligatoires, les étudiants se focalisent sur leur propre projet de recherche et en présentent les résultats dans le cadre d’un mémoire. Il existe de nombreuses filières d’études master.

M. M., master en biologie moléculaire à l’Université de Bâle

«Je suis fasciné par les mécanismes de la vie. Cela me motive tous les jours!»

Exigences

Un intérêt profond pour la nature est essentiel pour se lancer dans des études de biologie. Il faut vouloir comprendre les mécanismes biologiques, s’intéresser aux organismes vivants comme les microbes, les plantes ou les animaux, à leur mode de fonctionnement et à leur comportement. Autres atouts pour s’épanouir dans un cursus en biologie: curiosité scientifique, pensée logique, capacités d’observation, d’analyse, de calcul et de structure, volonté, endurance, mais aussi aptitudes manuelles, sens de la communication et du travail en équipe. Des études en biologie ne font pas sens sans les disciplines voisines. Il est donc indispensable de s’intéresser aux mathématiques, à la physique et à la chimie. Le cursus requiert aussi des connaissances en informatique, ou du moins la volonté de développer et d’appliquer des compétences dans ce domaine. Les étudiants doivent apprécier le travail en laboratoire. La maîtrise de l’anglais est également nécessaire car il s’agit de la langue de travail internationale en biologie.

Thèmes de recherche

Chaque haute école a ses propres compétences et axes de recherche principaux, mais la recherche en biologie se déroule également de manière interuniversitaire et au niveau national, parfois avec la participation d’institutions partenaires externes. En plus des nombreuses spécialisations et domaines d’approfondissement parmi lesquels choisir durant le cursus de master, il existe de nombreux groupes de recherche. A Bâle par exemple, la recherche porte avant tout sur la recherche biomédicale à Bâle alors qu'à Zürich, elle est orientée sur la Génomique fonctionnelle.

Comparer les offres de formation

Les contenus d’études et les priorités diffèrent plus ou moins selon les universités. Certains domaines peuvent être étudiés dans certaines universités pour des raisons particulières. On étudiera par exemple la paléontologie dans une université qui collabore avec un musée universitaire, alors qu’on abordera une autre spécialisation dans une université plus proche de l’industrie pharmaceutique. Il est donc utile de comparer les offres d’études et de planifier à l’avance le passage du bachelor au cursus de master souhaité.

Admission, inscription et début des études

Des informations sur les conditions d’admission dans les différents types de hautes écoles ainsi que sur les modalités d’inscription et le début des études sont disponibles à la page Admission, inscription.

Filières d’études

Eidgenössische Technische Hochschule Zürich ETHZ

Universität Zürich UZH

Champs d’activité

Les recherches en biologie ont de plus en plus d’importance pour la science et la société. Les biologistes assument par conséquent des tâches très variées, non seulement dans le domaine de la recherche biomédicale, écologique ou en biodiversité, mais aussi sur le plan politique, économique ou social.

Les biologistes exercent dans de nombreux secteurs. Ils sont employés par les hautes écoles, les instituts de recherche privés et publics, les offices fédéraux, les bureaux environnementaux et de planification, les associations (protection de la nature, de la faune et de la flore, du paysage) ou encore l’industrie chimique et pharmaceutique, biomédicale et agro-alimentaire.

Concurrence importante

Pour certains postes, les biologistes sont en concurrence avec des scientifiques d’autres domaines d’études comme les biochimistes, les spécialistes de l’environnement, les médecins, ou les chercheurs en agro-alimentaire.

Formation continue

En fonction de la spécialisation choisie, de nombreux étudiants optent pour un doctorat, souvent suivi d’un post-doctorat à l’étranger. Si l’on souhaite se lancer dans une carrière dans la recherche (haute école ou industrie), un doctorat est souvent demandé; pour des candidatures dans d’autres champs d’activité exigeants et pour les postes de cadre, il constitue un avantage.

Afin d’attirer les meilleurs scientifiques suisses et étrangers, les universités proposent des programmes de doctorat attrayants.

Outre le doctorat, le diplôme d’enseignement dans les écoles de maturité constitue la formation continue la plus fréquente chez les biologistes. Exemples de formations continues:



orientation.ch